Image de décoration

Accueil > Les paroisses > Bégoux - St Martin

Bégoux - St Martin

lundi 7 octobre 2019, par Secrétariat

Bégoux St Martin

Bien visible sur la place du village, l’église donne son image à Bégoux avec le « château » tout proche.
Une communauté d’une vingtaine de personnes se réunit pour la messe le 4éme dimanche du mois, en alternance avec Arcambal où la messe est le 2éme dimanche.

Le lien Bégoux-Arcambal est ancien, les deux clochers étaient de la paroisse du Sacré- Coeur et ont partagé beaucoup de choses. L’époque de l’abbé Luzergues, dans les années 70, reste dans les mémoires avec notamment le chantier de restauration des églises par les habitants.

Aujourd’hui, Bégoux est un quartier de Cahors. A l’église sont célébrés quelques baptêmes, très peu de mariages et davantage de sépultures en raison de la proximité d’un des cimetières de Cahors.

La « paroisse » comme on dit ici bénéficie d’une certaine reconnaissance ; elle figure au comité de liaison des associations de Bégoux.
Le patrimoine que représente l’église intéresse toujours les habitants. Il a été mis en valeur lors de journées du patrimoine.

L’église Saint Martin de Bégoux est attestée depuis le XIème siècle. Une toute petite église jouxtait un prieuré dont la trace reste visible dans le plan du village.

Elle a été doublée de surface en 1824. Le clocher rectangulaire massif et, dans le mobilier, la présence d’une vierge dorée du XVIII éme et d’un tableau de la charité de Saint Martin, daté de 1848, sont des éléments marquants du patrimoine.

Deux personnages sont liés à cette paroisse

- Le chanoine Eugène Sol a été curé de Bégoux et de Saint Cirice de 1906 à 1913. Il a eu une longue carrière d’archiviste diocésain. Erudit, il a écrit des ouvrages d’histoire notamment sur Jean XXII et Alain de Solminihac. Il est l’auteur de « Le vieux Quercy », ouvrage bien connu sur les coutumes locales.

- Michel Célarié était un « laboureur » aisé de Bégoux (1754-1842). Il était lettré et a tenu ses mémoires pendant soixante- cinq ans. C’est une chronique précieuse sur la vie locale et notamment la vie religieuse et paroissiale de Bégoux et Cahors sous la Révolution.

Bernard Migairou